De son vrai nom Louise KOUBINOM, l’immense chanteuse camerounaise Nguéa Laroute est décédée ce dimanche 14 Juin à Douala.

« Mama Nguéa » comme l’appelaient affectueusement ses fans souffrait du diabète depuis de nombreuses années et avait perdu ses deux jambes, la première amputée en Novembre 2019 et la seconde en Janvier 2020 à cause de complications dues à sa maladie.

Coiffeuse, puis restauratrice, c’est auprès de son jeune frère, le chanteur papillon, qu’elle a fait ses premiers pas dans la musique. Il a co-produit en 1991 son premier album « Fou-malade » supervisé par l’arrangeur et compositeur Jeannot EBELLE.

La chanteuse qui aurait eu 60 ans le 2 juillet prochain laisse derrière elle une carrière auréolée de succès avec de nombreux classiques, aux rangs desquels « désillusion », « mamadou », « chauffer moteur » « Merry& John » et « soleil de Décembre » qui lui a permis de remporter en 2004 et 2005 le Canal d’Or de la meilleure artiste féminine.